jardinmed.com

jardinmed.com

Journal du 16 octobre 2009 : Quand les poiriers et les lilas fleurissent...

 

Comme je m'en interrogeais la semaine dernière, la question relative au climat actuel se pose toujours...

 

 

Quelle surprise de décourvir, en plein automne...

 

 

... la floraison des lilas...

 

 

 

 

... les cerisiers à fleurs ou les poiriers... en floraison, -presque- comme au printemps...

 

 

 

 

Tranquillement, le passage de saison se fait malgré les soubressauts climatiques ! La transition entre les poiriers qui perdent leurs feuilles -leur chute s'accélèrera avec les premiers froids- et les néfliers qui se préparent pour nous faire profiter des premiers fruits en fin d'hiver...

 

 

 

 

Mais, la semaine n'a pas été si tranquille que cela ! Le mistral a soufflé violemment lundi, avec des pointes à 92 km/h : les arbres fragiles ou avec un développement de racines en surface comme le pin tombent ; forts de leur feuillage bien ouvert, les pots de chamereops ou de cycas se renversent...

Volià pourquoi les tailles et les entretiens d'automne sont recommandés : il vaut mieux étêter un pin ou un arbre qui se développe comme un pinceau -peu de branches en bas et un feuillage touffu en hauteur- pour favoriser un développement progressif plus massif le long du tronc...

 

 

...

 

 

Ce matin, les températures sont tombées sous les 8°c... L'arrosage est suspendu ; un arrosage hebdomadaire en journée devrait être suffisant... si les températures en journée dépassent les 15°c !

 

 

La taille des troenes et autres haies de tuyas se pouruit... J'en profite également pour tailler en forme les lauriers tin et lauriers sauce et prépare ma récupération de bois pour le feu de bois !

 

 

Du côté du potager fleuri, les aubergines commencent à vouloir se faire... cuisiner !...

 

 

 

 

... tandis que du côté des courges, je ne sais pas encore ce que cela va donner...

 

 

 

 

En ce qui concerne la consommation d'eau de ville, le verdict annuel est tombé : en dépit de la création du potager fleuri ou de la mise en place d'un réseau supplémentaire d'arrosage pour un carré de gazon ou de l'été chaud que nous avons connu, notre consommation reste identique à celle de l'année dernière : moins de 92 m3 d'eau par an et par personne avec le jardin, les bassins de jardin et la piscine !...

 

Si notre politique de récupération de l'eau de pluie basée sur l'installation de réseaux d'arrosage automatique avec goutte à goutte ou des arroseurs basse consommation commence à "payer", de nouvelles sources d'économies seront constatées : les robinets d'eau "gros" consommateurs comme à la cuisine ou pour les douches ont été équipés de réducteurs de débit...  La gestion des arrosages avec des plantes de sécheresse en place depuis 2 ans pour la plupart permettra de réduire les plages de consommation d'eau -de ville- en pleine sécheresse !

 

 

A suivre !...



16/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi