jardinmed.com

jardinmed.com

L'appropriation du terrain

 

Avant de planter, le plus dur a été de m'imaginer et de visualiser à long terme ce que je désirais voir... pour me faire plaisir... tout en intégrant les souhaits, les exigences ou parfois les réticences de la famille !

J'ai commencé à la fin des années 90 par remettre à jour les limites du terrain -environ 1200 m2- en identifiant les principales parcelles ; dans notre région, les terrains sont en pente et constitués de "bancaous", communément appelés terrasses ou restanques.

Ces bancaous sont retenus par des murs de pierres -les plus anciens étant présents avant 1941 (!) sur notre terrain et permettent de drainer les surplus d'eau entre les pierres sans jamais faire de "flaques" sur la restanque du dessus ; l'avantage étant également d'avoir de l'eau en période de pluie régulièrement répartie sur l'ensemble de la restanque inférieure au travers des interstices des pierres ajournées sans que le sol ne soit creusé....

Après des semaines de coupe-coupe, vous savez "l'arme" des forêts tropicales surnommée également la "machette", a été mise à profit au milieu des ronces ou des lierres et, avec l'aide d'une élageuse ou d'une tronçonneuse -conséquence du développement naturel de la végétation laissée à l'abondon pendant plus une dizaine d'années - je me suis imaginé le découpage du terrain en six restanques :

- restanque n°1 : la plus grande et la première visible en arrivant ; exposée au nord, elle subit le mistral et le vent d'est ; mon objectif : la dédier à un festival de fleurs ou d'arbres fruitiers dans le pur cachet provencal, je lui aménagerais environ 300m2 de gazon et referais vivre un bassin à poissons en béton existant... anciennement prévu pour faire boire les animaux avec l'eau... du bancaou du voisin du dessus !...

- restanque n°2 : dédiée à la piscine et à la détente  4 à 5 mois de l'année ; protégée des vents, exposée ouest et sud ; aménagement avec des potées fleuries et des bordures de lauriers, cyprès et rosiers ; la piscine en béton dans un sol rocheux a pour vocation d'être transformée en bassin aquatique naturel.

- restanque n°3 : au niveau bas de la maison, quasiement au niveau de la restanque précédente (4 marches de déniveléees) mais, on y passe obligatoirement à proximité, située plein nord, peu ensoleillée : je prends mon temps en passant par la création d'un nouveau bassin à poissons en structure préformée ou la plantation de cyprès -3 pour signifier la bienvenue... ;

- restanque n°4 : niveau d'accès de la maison exposée  plein est ; principal lieu de vie car le plus frais en basse saison avec un barbecue en dur. Je suis encore en train de la faire évoluer en tenant des contraintes du temps et de nos désirs : point de rencontre avec tables, hamac, banc, barbecue traditionnel...

-restanque n°5 : une bande en "L" exposée plein sud et plein ouest dédiée aux palmiers et plantes exotiques ; travail de long terme...

-restanque n°6 : dédiée au potager fleuri !

Alors, au travers de notre blog, je vous propose de découvrir les étapes et aménagements de notre jardin d'agrément !... N'hésitez pas à suivre les étapes de nos travaux au fil des semaines en découvrant les photos prises chaque fin de mois !

 

Voir http://jardinmed.blog4ever.com/blog/lesphotos-218266-1948424593.html

 

Donnez-nous votre avis en 8 clics et moins de 5 secondes...

 



18/06/2008
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi