jardinmed.com

jardinmed.com

L'installation des systèmes d'arrosage intégré automatique

 

Compte tenu des périodes d'absence – un jardin doit rester un plaisir et non pas une contrainte-  ainsi que des périodes de sécheresse assez poussées, j'ai pris le parti de n'installer une plante qu'à partir du moment où un arrosage adapté y est prévu en même temps... ou après un bon grain ! 

Je me repète, nos deux ennemis dans la région sont : le mistral froid, sec et violent et... la canicule avec, pour conséquence un dessèchement voire une sécheresse qui s'en suit !...

 Après avoir calculé le débit et la pression à la sortie de mes "robinets" (pression de ville avec 2kg pour information....), j'ai organisé mon arrosage en 9 réseaux, chacun géré par une programmation afin de pouvoir tout irriguer.

Il est notamment dit par certains spécialistes de l'arrosage que, sur un réseau de goutte à goutte avec une réduction de pression à 1,1 bar, on peut installer jusqu'à 100m  tuyau de diamètre 20 avec un goutteur tous les 25 cm environ.

De même, pour calculer ce que peut supporter un réseau d'arroseurs enterrés, il suffit d'effectuer la somme de leur débit maximum (indiqué sur l'emballage ou sur l'arroseur) en se gardant une marche de manœuvre pour… la machine à laver, la douche,…

Dans notre cas, nous avons vérifié la pression à la sortie de nos robinets extérieurs avec un manomètre placé sur un tuyau d'arrosage « bouché » et avons déterminé un nombre maximum de 7 arroseurs basse pression enterrés sur une même ligne. 

Si les arroseurs basse pression situés en milieu de pelouse (question d'esthétique) sont enterrés, l'idée est malgré tout de les installer avec une chute de gouttière (afin d'éviter de passer la tondeuse dessus) et quelques graviers au milieu (pour éviter le développement des mauvaises herbes) ; les arroseurs en limite de bordure ne le sont pas mais ont été intégrés au sein de pierres de rocaille (retenus à la verticale par un fer tore compte tenu de la dureté du sol) et les plantes de bordures (bulbinéa) ont fini le camouflage... Préférez les lendemains d'un temps bien pluvieux pour travailler la terre et n'oubliez pas que le développement de la plante peut obturer un arroseur planté trop prêt…

 

Complément d'article à lire : "Arrosage automatique : mon organisation"

 

Soutenez notre notre blog et votez pour son classement au weborama !



27/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi