jardinmed.com

jardinmed.com

La plantation de mes oliviers !

 

 Notre ville, Ollioules, tire son nom dans l'olivier dont la culture a toujours été intensive...

 Si nous aeuils avaint opté pour la culture d'arbes fruitiers ou de cyprès sur le terrain, nous n'avions par contre aucun olivier. Alors, après la plantation de 2 oliviers sur la restanque du bas il y a 2 ans et avec l'aménagement de notre restanque dédiée au potager fleuri, nous avons décidé de planter 2 nouveaux oliviers !...

 Après avoir identifié leur emplacement, nous avons profité d'une "méga" promotion dans notre jardinerie de référence (-50 et - 80% !...)  et sélectionné 2 pieds d'une vingtaine d'années avec 2 tailles différentes (il faut arriver à les transporter tout de même...)et de fonctions différentes...

 Pour le transport, il faut s'organiser comme on peut et même la berline hybride se met à contribution...

Les anciens m'ont toujours signalé que la transplantation d'oliviers pouvait porter préjudice à leur fructification : il convient de beaucoup les arroser -en ce moment ce n'est pas ce qu'il manque- et éviter de changer leur expostion en maintenant la même orientation qu'ils avaient lors de leur développement ; généralement une marque sur le pied ou le contenant indique l'orientation "sud".

Ces précautions étant prises, on y va...

                                 

En fonction de l'enracinement et de son développement, il m'a été conseillé de tailler franchement le pied développé à 1,5 du sol. Les enfants se sont pris au jeu...

                                   

 Et voilà le résultat...

                                     

 Si ce pied est un pied fructificateur, le 2ème ci-dessous est un olivier de pollinisation sur lequel les oiseaux et les insectes se feront un régal pour distiller le pollen en se déplaçant d'un pied à l'autre...

                                     

 L'implantation sud ne fera pas d'ombre au potager mais nous apportera au contraire l'ombrage nécessaire sur une partie de la restanque "barbecue" située à gauche du grillage... Voilà pourquoi cet olivier taillé en forme de massif nous a intéressé !

 Bien évidemment, il convient de faire les trous en conséquence et de beaucoup arroser la 1ère année : si la plantation est effectuée hors période de pluie, il ne faut pas avoir peur de noyer le pied jusqu'à ce qu'on observe les nouvelles pousses.

                                     

 Ce qui m'a encouragé à planter de nouveaux oliviers, c'est de voir la quantité d'olives récoltées en fin d'automne... et notre 1ère huile d'olive réalisée !

                                        

 Et, quand vient l'hiver, à quoi ressemblent des oliviers sur la neige?... Photo le 11 février 2012

                   

Donnez votre avis sur cet article en 8 clics et moins de 5 secondes !



07/02/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi