jardinmed.com

jardinmed.com

Le gel et ses conséquences dans notre jardin méditerranéen...

L'extrait du tableau ci-dessous le montre bien : avec des températures extrêmes connues en cette année 2009 allant de +38,4°c à -3,7°c le jardin doit être organisé en conséquence : si, lors de la création d'un jardin méditerranéen on intègre les contraintes liées à la sécheresse, on se doit également de tenir compte du gel !...

Durant ces 3 derniers jours, c'est un véritable temps hivernal que nous avons connu dans notre jardin avec des stalagtiques en guise de cascade dans le bassin du haut en structure préformée...

Ou bien au pied des papyrus dans le bassin du bas en pierres traditionnelles...

Mais, aucun dégât n'est à constater ; les flotteurs d'hivernage mis en place ont joué leur rôle sans que les bassins ne soient totalement bloqués par la glace de manière à libérer les biogaz dégagés par les poissons...

Du côté du terrarium, le froid se fait ressentir... A la vue de la réserve d'eau gelée, nous sommes partis, inquiets à la recherche de notre tortue d'Hermann...

Dans un coin de l'abri à tortue, à l'abri des vents dominants sous exposition sud, une petite motte de terre fraichement remuée a attiré notre attention ; en la grattant légèrement -alors qu'on sait que les températures prennent +10°c dès demain pour ne pas abîmer la protection naturelle de notre hôte- nous avons aperçu une carapace...

Pas de doute, notre jeune tortue d'Hermann est entrée dans son cycle d'hibernation ! Nous la laissons tranquille...

Du côté du jardin, les voiles d'hivernage installés sur les geraniums et autres bougainvillées semblent avoir joué leur rôle de protection contre le gel...

Par contre, dans notre haie d'arbres méditerranéens, le brachychiton semble avoir souffert... Arbre d'origine australienne typiquement adapté à la sécheresse, nous suivrons sa résistance à des températures négatives d'ici le printemps et son adaptation à nos climats plus tempéres. La perte de ses feuilles ne doit pas nous inquiéter...

De même, à ma grande stupéfaction, un pied de lantanas donne brusquement une allure qui fait peine... Alors, mort ou pas mort?... Dès les premiers redoux, je le taillerais et verrais sa reprise au printemps !...

De même, les pieds de phalangium jaunissent mais, par expérience je sais qu'ils repartiront sans problème...

... Tout comme les pieds d'hortensias qui n'avaient pas encore perdus toutes leurs feuiles...

Pas de doute, après un automne 2007 très doux, l'automne 2008 fut très pluvieux contrairement à cet fin d'automne 2009 froid qui fait la transition avec l'hiver... administratif !...

Pas de doute, le cycle de la nature se poursuit ! Les premiers bulbes de printemps sortent de terre pour notre plus grand bonheur !

 

 



20/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi